Quand on a un booste pour l’estime de soi !

Aujourd’hui, je vais vous parler du frère aîné de Leto. Arthur a eu son diagnostic de dysphasie à l’Age de 7,5 ans. Son parcours est très différent  et j’y reviendrais ultérieurement.  La fragilité émotionnelle est récurrente chez l’enfant dysphasique. Leurs relations sociales n’ont rien de simple. Le langage est la base des relations quand on grandit. S’intégré à un groupe n’est pas un chemin facile. Nos enfants fréquentent tous la Maison des jeunes les Gais Lurons de Gosselies. Ils y’ font divers activités : Multisports, Hip-hop, initiation à la danse, baby dance, dessin, Kick Power training, sabre laser et… Yoga !

Arthur va tous les dimanches au Yoga avec moi. Je savais que cette activité lui ferait du bien. Nous avons commencé à la maison. Et en voyant que la MJ proposait tous les dimanches matin des temps de Yoga. J’ai sauté sur l’opportunité.

Hier soir, la MJ avait sont souper spectacle. De très belle performance de danse. La deuxième partie du spectacle, il y a eu une démo des activités Fitness. Maryse avait demandé à Arthur s’il était Ok pour venir sur scène avec elle pour la démo. Il en été ému et fière. La démo a été top. Arthur est le seul enfant du cours de yoga. Il est assidu. Cela l’aide beaucoup, c’est une évidence. Je le vois puiser régulièrement dans les ressources du cours de yoga pour tenir en cas de volcan d’émotion.

Quand Maryse lui a proposé de venir devant. Il était déjà très fier. J’étais très émue de le voir faire, de voir ses progrès. Comme nous suivons le cours ensemble. C’était la première fois que je le voyais complètement faire.

A la fin de la deuxième partie, il y a eu les salutations normales des participant-e-s de Kick, Zumba, Zumba Kid et Yoga. Arthur a eu le droit à une ovation spécial rien que pour lui. Toute la salle et toute la scène qui l’applaudi. C’est un booste formidable en son estime de lui, en sa croyance en ses propres compétence. C’est un moment où l’estime de soi est à son zénith. Arthur à un parcours corporel pas évident. Il habite son corps de ses orteils à ses oreilles. Il est complètement « dedans ». Ce n’est en soit pas une évidence. Mais les séquences ne son
t pas une chose évidente pour un enfant avec une dysphasie.

Il est erroné de croire que seul l’expression langagière est impacté. Maîtriser une chorégraphie demande de la mémoire, de maîtriser l’abstraction et les séquences, 3 axes très difficiles. Alors Arthur qui se souvient des figures prévues pour la démo, c’est notre petit mont Everest à nous. Puis de le voir maîtriser tous les enchaînements. Wahou. Alors le shoot d’estime de soi via les applaudissements, j’étais simplement heureuse pour lui.

Il est essentiel d’entretenir l’estime de moi d’un enfant et chez les enfants ayant des difficultés ce réservoir est fragile et plein de fuite.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :