Quand on ne comprend pas

La dysphasie passe par des moments où on ne comprend pas. Comment fait-on ? 

Pour beaucoup de gens le réflexe est de faire comme si la compréhension était au rendez-vous ou encore entamer des échange où la pression langagière augmente. Ce qui au final déclenche stress et surcharge émotionnel intense. L’enfant va soit insister et aller dans une confrontation ou pire laisser tomber. 

Ne pas comprendre les productions: ça arrive. Voici quelques repère 

  • Si le propos est compris mais la production erronée : ne lui demandez pas de repeter correctement. Reformuler votre compréhension et l’enfant se sentant compris, il pourra s’imprégner de vos propos pour voir son langage se développer petit à petit. Exemple « mais mini kra d’heure », propos typique de Leto pour dire qu’il n’est pas encore l’heure. « Pour toi Leto, ce n’est pas encore l’heure. Maintenant, il est temps de se préparer pour sortir/dormir/le cours de danse/etc. »
  • La communication non-verbal est très présente. Prenez-la en compte
  • Observez ses mimiques. Elles en disent beaucoup sur le contexte langagier. 

Si la dysphasie n’est pas un trouble de la communication mais un troubles des productions verbal pour l’enfant, la communication n’en reste pas moins difficile car la réception du message demande un effort particulier. Voici des pistes pratiques:

  • Rendez-vous disponible. On ne fait pas deux Choses en même temps. Si vous ne pouvez pas vous rendre dispo. Demandez à l’enfant de patienter quelques instant. Il a besoin de voir vos mimiques et langage non-verbal en général. Et vous aurez besoin de la même chose pour affiner vos capacités à décoder en fonction du contexte. Et mettez-vous à sa hauteur. 
  • Si votre attention ne suffit pas à comprendre dit le simplement « excuse-moi, je n’ai pas compris ». Ayez un ton accueillant et bienveillance. Ceci encourage la répétion des propos. 
  • Si la encore ça ne suffit pas, proposez lui de dessinez ce qu’il veut dire si il sait dessinez suffisamment bien. 
  • Quand vous êtes impliqué a un niveau de relation élevé parent ou enseignants, ou encore nounou les moyens augmentatifs sont possibles. On entend par la pictogramme, langue des signes. Mais si vous ne fréquentez pas suffisamment l’enfant : évitez. Il faut le connaître, connaître sa façon de fonctionner, connaître ses mécanisme de pensées. Les moyens augmentatif de ce type passe par une habitude relationnelle. 
  • Si malgré tout ça : vous n’avez toujours pas compris. Ça arrive ;). Ce n’est pas grave. L’enfant aura vu vos effort 
  • Quoi qu’il en soit : renformuler. Si vous avez saisi qu’il demande une gaufre dit lui « tu me demande une gaufre? ». Il pourra dire oui.  Reformuler pour imprégner ses échanges des bonnes formulations et production verbal. Si vous n’aviez pas compris, reformuler la partie saisi. « Leto, tu me parle de d’une vache. Mais je ne comprend pas ce qu’elle fait. Je suis désolée. J’essaie et j’ai conscience que c’est frustrant »

Après autant d’effort, il n’y a pas de garanti que Leto ou tout autre enfant dysphasique ai une réaction émotionnelle intense. Mais il sentira votre implication, vos efforts. Et se sentir écouter, accueilli dans l’échange le favorise. Chaque temps de qualité, c’est à dire où l’on s’implique dans la communication  sème les graines pour l’échange suivant. 
Oui, on ne comprend pas tout. Oui c’est décourageant. Oui l’échange prend du temps et nous fatigue, l’enfant autant que celui dans l’échange. Mais le bénéfice est important sur le long terme. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :